Toujours des poudres


Sur la même lancé que ma poudre de topinambour voici celle aux agrumes. Principalement de pelures d’oranges, elles sont tellement bonne en ce moment donc on en mange tout les jours mais aussi quelques clémentines que j’ai accumulé cet automne. Je suis encore en séchage pour d’autres, j’ai un chien qui me volent mes pelures d’oranges ahah!! j’ai donc du en refaire.

Un autre super ingrédients à mettre dans les shampoings solides.

Donc même principe que mon billet précédent, on fait sécher aux déshydrateur ou au four et on passe au moulin à café ou mélangeur puissant. J’ai de très bons résultats avec mon Vitamix en quelques minutes mais tout bon mélangeur du style Ninja, Bullet aussi fonctionne bien.

On dit de retirer le maximum de fibre blanche, honnêtement je ne me casse pas la tete avec ca mais j’enlève le maximum que je peux. Ici gros plan donc la mouture semble grossière mais elle est fine. La plus fine elle sera le mieux elle s’incorporera 🙂 . Cette poudre d’ agrumes apportera brillance et souplesse à vos cheveux en plus de laisser une légère odeur. Je doute qu’elle reste super longtemps mais j’ajoute souvent des parfums ou huiles essentielles donc pour ma part je fais avec tel quel.

La poudre d’agrumes peut aussi être ajouter à des soins de peaux, elle est tonifiantes et astringentes donc on peut en ajouter à nos concoctions si on a la peau grasses ou acnéique. Certains grains de zeste peuvent exfolier mais comme c’est très doux ca convient parfaitement au visage.

Personnellement j’aime beaucoup l’utiliser même si je n’ai pas la peau grasse, je laisse non mixé dans un petit pot et j’ajoute au besoin dans la paume de ma main avec mon sérum huileux et je masse et rince…simple comme j’aime!

Naturellement on peut la garder en cuisine aussi, on ajoute aux desserts, aux smooties, aux thés , gâteaux et biscuits….bref partout ou un petit oumf d’agrumes serait bienvenue 😉

Publicités

Faire son beurre de mangue


Tant qu’à être dans les matières premières fait maison…..faire son beurre de mangue.

Comme vous voyez je me suis perdue un peu sur YouTube dernierement le temps d’une pause et j’ai pensé qu’à défaut de rien publier sur mon blog je vais partager quand je découvre un truc l’fun 😀

 

Faire son huile d’avocat


Une petite recette maison facile 😉

J’aime beaucoup l’huile d’avocat donc ca sera pratique si je suis en rupture d’une petite quantité….en visionnant une autre video la jeune fille ajoutait de l’huile de jojoba pour délayer la pulpe séchée, ca aide

J’ai bien le gout d’essayer très bientôt si les avocats sont encore à bon prix …..

Au four car le beau temps chaud n’est pas encore au rendez-vous ….sinon j’attendrais encore un peu 😉

 

 

On aime bien ca faire nos matières premieres maison!

 

 

Faire son shealoe


Je le fais depuis longtemps mais en fouillant sur mon blog je constate que je vous en ai jamais parlé. Je viens de dépasser les 1000 billets sur mon blog….wahou!!!!…. donc faut fêter ca! non? Sourire

 

C’est si simple que je n’ai pas pensé venir mettre sur mon blog qui est bien négligé en fait de tambouille depuis longtemps mais je m’y remets périodiquement…c est mieux que rien. L’été comme je travaille 7 jours sur 7 et bien ca me fait un ti moment pour moi. Je pourrais faire foule de chose mais j’ai le gout de reprendre mon blog alors me voila. Par la même occasion ca me sert de grimoire et à vous partager pour ceux et celles qui me suivent …..encore…..

 

Le shealoe qui est un mélange de karité et d’aloès,  est apparut chez les fournisseurs d’ingrédients cosmétiques depuis plusieurs années, je l’utilise depuis ce temps et c est mes deux ingrédients préférés. J’ai acheté mais vite passé à le faire moi-même.

 

nouvelles productions 002

 

Normalement Je fais moitié karité et moitié gel d’aloès la plupart du temps et pas plus compliqué que ca mais parfois je fais un petit plus……

 

Shealoe maison (Pour un pot de 100gr de produit)

50gr de beurre de karité (ramolli mais pas fondu)

40gr de GEL d’aloes (pas de jus)

10gr (ml) d’huile de son choix (coconut, olive, argan etc…..)

Vitamine E

 

 

On mélange en fouettant le tout avec un batteur ou un mélangeur, je préfère le batteur je trouve qu’il y a moins de perte et moins de raclage pour récupérer le tout…mais votre choix!

Si je fais une grosse quantité je prends mon robot-mélangeur ca fouette tout seul Clignement d'œil

Après on peut ajouter à n’importe quelle recette ayant besoin de cet ingrédient, on peut l utiliser tel quel nature ou en ajoutant une huile essentielle ou une fragrance de son choix.

 

Très bon hydratant, cicatrisant etc…. pour tout le corps, les cheveux même peuvent en bénéficier sur les pointes. Pas de phase aqueuse donc pas de conservateur nécessaire, à moins à mon avis de faire son gel maison avec du jus et un épaississant.

 

Perso un pot pour utiliser, plusieurs si je veux offrir  et le reste dans un plus gros pour utiliser dans des recettes….normalement je fais 6 mois avec le pot pour moi mais ca dépend de l’utilité que l’on en fait.

Ca se conserve encore plus longtemps…..voir un an et surement plus si bien conservé…… mais rarement il en reste après ce temps chez moi.

J’attends vos commentaires Sourire

Bon week-end

Faire son carbonate de sodium


 

 

Qu’est-ce que le carbonate de sodium?
Le carbonate de sodium, aussi appelé soude, cristaux de soude ou cristaux à lessive, est un sel de sodium basique. Normalement on le trouve en grande surface, ici en région je le trouve chez Walmart ou à la quincaillerie sous la marque Arm&Hammer.

Il ne faut pas confondre avec le bicarbonate de soude (petite vache).

J’ai lu qu’on pouvait le faire soi-même. Normalement je vous parle que de truc déjà essayé ou fait mais ce n’est pas le cas ici. Si vous avez déjà essayé parlez nous en en commentaire ! Sourire

 

C’est simple…..Il suffit de mettra sur une plaque au four une tasse (250 gr) de bicarbonate de soude et mettre au four à 100 °C (400 °F) pendant environ 30 minutes.

Il n’est pas facile de reconnaitre lorsque le bicarbonate de soude se change en carbonate de sodium, puisqu’il reste plus ou moins sous la même forme, soit une poudre blanche.

Mais les grains fins et opaques seront comme séparés, comme granuleux si ont peut dire…..

La nuance est subtile, mais si vous regardez de près, il est possible de voir la différence.

voila, ca va mettre utile pour mon prochain batch de savon à linge Sourire

source: davidsuzuki.org

Faire son stearate de sodium


Plusieurs recette de déodorant du commerce inclut cet ingrédient dans la composition de  leur produit…les sels de l’acide stéarique qui ne sont ni plus ni moins de l’acide stéarique saponifiée….donc un savon: le stéarate de sodium… évitant ainsi d’en acheter déjà tout fait et plus cher……à ne pas confondre avec le celui de magnésium 😉

j’ai tenté d’en faire pour ensuite essayer une nouvelle formule pour un déodorant solide dont je vous parlerais plus tard cette semaine 🙂

Comme je n’ai rien trouvé sur le net comme recette et je suis certaine que je ne suis pas la première personne à y avoir pensé mais bon….et je me suis dit bah c est un savon apparemment donc c est que je vais faire 😉

Stéarate de sodium

  • 500gr d’acide stéarique
  • 145ml d’eau
  • 69gr de soude

(eau et soude à recalculer avec votre calculateur préféré)

On trouve l’acide stéarique sur The sage et c’est la calculateur que j’utilise le plus régulièrement.

Je me suis basée sur un surgraissage de 6%, je ne savais pas trop si je devais faire à 5% ou encore 8%…donc je suis allée avec 6…..Ca donne aussi une bonne quantité vous pourriez faire que 250gr de stéarique en recalculant eau et soude et ca serait une quantité suffisante. D’un autre coté ca se conserve super bien donc mettre l’excédant dans un pot.

On fait le même méthode que pour un savon ordinaire mais on brasse à la main, pas de mixer plongeant le tout prend trop rapidement et forme un pain. A la main le mélange se solidifie rapidement mais est malléable c est comme une pate sèche.

Je ne savais pas quelle consistance j’aurais j’ai donc préparé un moule de silicone pour pouvoir démouler aisément peu importe le résultat de la texture….

On laisse saponifié et au bout de 24 c’est prêt, même quelques heures! j’ai laissé toutefois 2 ou 3 jours de coté avant d’essayer ma recette question de s’assurer que la saponification était bien terminé.

J’ai égrainé grossièrement une fois prêt

Au final ca donne une genre de poudre de savon qui s’effrite facilement  comme ceci 🙂

La saponification terminée, 24-72h, on peut utiliser. Nul besoin d’attendre l;a cure et séchage de 3-4 semaines comme pour les savons.

Le stéarate peut servir d’émulsifiant et de tensioactif léger également mais je ne l’ai pas testé encore….à suivre 🙂

Déodorants : 5-10%

Les pains de savon: 5 – 20%

La stabilisation des émulsions: 1 – 2%

Émulsifiant: 3-5%

http://www.ccnphawaii.com/glossary.fr.htm

http://fr.wikipedia.org/wiki/Acide_st%C3%A9arique

http://www.nutriment.wikibis.com/acide_stearique.php

j’édite avec les liens chez Christine, je savais bien que je devais pas être la seule à avoir tenté 🙂

http://100100plantes.over-blog.com/article-le-stearate-de-sodium-moussant-oooui–40106450.html

http://100100plantes.over-blog.com/article-le-stearate-de-sodium-maison-oui-on-peut–39978786.html

http://100100plantes.over-blog.com/article-le-stearate-de-sodium-comme-tensio-actif-ca-marche-aussi-palet-demaquillant-i-40049138.html