Les oreilles me bourdonnent…


Avant tout une petite mise au point qui est une bonne nouvelle!!!  enfin j’espère pour vous 😉 J’ai décidé de revenir a mon blog de facon plus assidue mais aussi sous forme de journal et non juste comme partage de ma passion savonnesque….de un parce que je me rends compte que j alimente moins mon blog car je refais mes recettes chouchouttes et je ne vous enquiquinerez  pas avec la version xyz blue rose jaune parfumée ou non de la même recette, hien? Et comme j’ai plein de chose a dire interressantes ( j ose le croire lol) et plein de passion ( l histoire de ma vie de ne pas rester  rien faire ;)) alors pourquoi ne pas faire de ce blog le recueil de tout ca…alors voilà ma résolution avant la nouvelle année: je vais être plus jasante de tout et de rien et j’espere que vous viendrez jaser avec moi 😀

Je débute donc avec une petite infos que je trouve intéressante 😀

Outre la légende ou la superstition qui dit si c est la gauche on parle en bien de toi, si c est la droite on parle en mal!!! que se passe t-il exactement???

J’ai fait quelques recherches parce que dernièrement ca m’arrive souvent et voila ce que j’ai trouvé 🙂

Le fait d’avoir les oreilles qui sifflent s’appelle un acouphène, ce qui m a foutu la trouille un peu car pour moi l’acouphène était un état grave de  l’ oreille, vertige et perte auditive mais il existe plusieurs types d’acouphène…..On en distingue principalement deux, les objectifs et les subjectifs. Les objectifs sont tr`s rares et liés à un bruit réel et mesurable car c’est une anomalie dans la région de l oreille interne qui contient la ‘cochlée’. Heureusement une chirurgie est souvent possible….bref je veux vous parlez de l’autre qui est plus commune et c’est tr`s fréquent chez nous tous, c’est l acouphène subjectifs…..les bruits fantomes LOL parce que c est seulement nous, la personne elle-même qui les perçoivent. Ils se développent plus en vieillissant mais on peut en avoir a tout âge. Je n entrerais pas dans les explications scientifiques mais je vais essayer d expliquer ca le plus simplement possible. En fait ca sera pas compliquer du tout.
Bien qu’il peut avoir des exceptions car en debut de surdité vers l âge de 50 ans ou suite a un traumatisme sonore on peut avoir les oreilles qui sifflent en permanence pendant une courte ou longue période,  on peut aussi avoir des lésions de cellules ciliées car c est elles qui perçoivent le son ….je vous perd pas trop la? 😉
J’y arrive! LOL Ce qui se passe c est que regle générale les poils protecteurs dans l’oreille vont bouger en l’absence de son et envoi un faux signal auditif, ils ondulent sous l effet de vibration et transmettent un signal au nerf auditif….aussi simple que cela!

On dit aussi qu’ils se developpent plus si au court de notre vie si nous sommes exposées a répétitions a des sons très élevés ou frequement en presence de ce type de sons.

alors nos oreilles on doit y faire attention aussi 🙂

Publicités

7 réponses à “Les oreilles me bourdonnent…

  1. bonjour ma parfum , Je ne commente pas souvent … mais, pourtant, je viens te lire.
    Je veux te dire qu’en tous cas, moi, je serais bien ravie de lire ta nouvelle rubrique. Parce que, ça me distrait, ça e plaît beaucoup de connaître une petite tranche de vie d’autres femmes. Je trouve de plus que c’est vraiment chic de prendre tout ce temps pour nous parler de toi , de tes fracas de bécher ..Et en plus, comme ce jour, de m’instruire .
    Rends-toi compte : je souffre depuis plusieurs mois d’accouphène. C’est donc avec le plus grand intérêt que j’ai parcouru ton article .
    Je me suis laissé dire par mon «  »docteur oreilles » » que cette affection pouvait survenir à la suite d’un grave traumatisme affectif .
    Merci d’être là , ma parfum ….

  2. Parfum, je suis très contente que tu reprennes du service sur ton blog. Peu importe la formule, j’aime venir te lire et je continuerai à le faire.

    C’est le fun, il neige dehors et sur ton blog ^-^^

    Moune, Parfum et les autres… il y a un truc très facile à faire pour enrailler les acouphènes subjectifs mineurs. Il suffit de se masser pdt qq minutes l’arrière de l’oreille qui « siffle ». Il faut répéter le geste de tps à autre et voilà!

  3. Ma loulouuuuuuuuu, quel bonheur de te croiser !!!
    Tu dis «  »masser »? sans rien ???
    Je ne comprend pas que le médecin ne m’ait pas ça ? C’est usant , ce bruit permanent dasn l’oreille ..Je vais faire ce que tu dis , mais je ne comprend pas bien ..

  4. Eh bien, moi aussi, chère Parfum, je visite souvent ton blog… je sais que tu es bien occupée, et c’est une bonne façon de savoir ce que tu fais de spécial ces temps-ci. 😉
    Imagine donc, moi aussi je fais de l’acouphène depuis quelques années. Ça siffle toujours dans mes oreilles, et c’est variable, parfois plus fort que d’autres. ;-(
    Il faudrait que je prenne l’habitude de masser mes oreilles, comme le mentionne fabriqueloulou, j’ai tout à gagner. Je sais qu’on peut améliorer, car il y eu une longue période où j’en ai pas eu, puis cela a recommencé.
    Tourlou! xx

  5. Bonjour madame Parfum, j’ai lu avec intérêt votre « jasante » sur les acouphènes. Ce sont pour moi de vieux compagnons : les permanents et stables, les temporaires et variables tant qu’à faire varions les plaisirs hein. J’ai eu droit à tout ce qu’on peut imaginer : examen orl complet, tests auditifs –audition normale-, IRM fouillée et autres joyeusetés, ben rien à signaler. Je pense que les désordres de mon système immunitaire sont à la racine du problème mais ce n’est pas le point important ici, ce qui importe c’est d’apprendre à vivre avec sinon on devient complètement zinzin, totalement foldingue-énervée (enfin pour moi, encore plus que d’habitude quoi ^_^). Alors j’ai appliqué ce principe pas tellement dans l’air du temps et que certains psy appellent : le pessimisme constructif, à savoir prépares-toi au pire et espères le meilleur. Les acouphènes stables ont toujours la même intensité, ce qui varie est le bruit alentour qui peut les couvrir et l’excitation du système nerveux, plus on est excité plus ils paraissent forts et puis bien sur la fixette qu’on peut pas s’empêcher de faire dessus. Alors il faut les apprivoiser ces petites choses indélicates, les intégrer dans son paysage acoustique et se dire que peut-être ces squatteurs vont jouer leur sérénade un bon moment. Au moins pas de déception, pas de désespoir quand ils tapent l’incruste longtemps et youpi quand et si ils déménagent. Et là, le yoga m’a été d’une aide précieuse, je suppose que tous les exercices de relaxation ou les philosophies/méthodes de lacher prise sont tout aussi efficaces. Ça ne dispense pas d’un suivi médical mais c’est d’une aide précieuse pour accepter ce qu’on ne peut changer tout en agissant, pour vivre et surtout pour enfin, enfin, dormir ;-). Et le spécialiste que j’avais consulté au tout début m’avait donné un truc pour commencer à apprendre à vivre avec, un truc tout bête quand ça devient insupportable, qu’on arrive pas à penser à autre chose, à se détendre : écouter de la musique douce ou classique et se concentrer sur la musique et rien que sur la musique. Si cela peut aider…
    Et comme d’habitude, j’ai pondu un roman ouille 🙂
    J’aime beaucoup quand vous jasez Ma’am Parfum et bon courage pour les bourdonnements
    RVal

  6. Merci Valérie pour votre  »roman » très intéressant 🙂 C’est un partage qui sera fort utile j’en suis certaine. J’aime bien le principe du pessimiste constructif que j exploite déjà bien souvent d’ailleurs sans savoir que cela portait un nom ;). J’avoue que ca ne doit pas être de tout repos de vivre avec ca tout le temps, ce n est pas mon cas mais je sympathise très fort avec vous tous. Merci de votre passage et passez un beau temps des fêtes.

  7. Cornebridouille, je me suis emmêlée les pinceaux et vous ai mis mon nom de domaine en nom d’en-tête, mince ça fait très « old school » tout ça voire vieille pompeuse, gloups. Voilà ce qui arrive quand on surveille d’un œil la mise à jour de sa galerie et qu’on bafouille ailleurs dans le même temps. Donc, je corrige (voudrais pas passer pour une vieille dame trop digne, il me reste encore un peu de temps pour ça) et concernant le pessimisme constructif, c’est un petit nouveau dans le vocable psy et que j’ai découvert en lisant un mag sur les nouvelles méthodes pédagogiques à l’école. D’où il ressortait que le dogme sur l’optimisme à tout crin n’était pas toujours l’idéal et qu’il convenait peut-être de faire place à une nouvelle approche lors des psychothérapies lorsque les approches positivistes et youp’la’boum demain ça ira mieux ne fonctionnaient pas. De l’art et de la manière de la psychologie de re-découvrir ce qui existe depuis fort longtemps ma foi. Merci de votre intérêt et concernant mes hôtes sifflant et glougloutant façon dindon écervelé, à force on s’y fait à défaut de les apprécier.
    Sur ce je vous laisse cultiver votre jardin de vie car il me semble que vous avez pour la chose de belles dispositions. Bonnes fêtes à vous
    RVal

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s